Israël, la Palestine et la solution à deux États : possible ou trop idéaliste?

L’ordre westphalien qui domine le monde actuellement insiste sur l’importance de l’exclusivité des territoires et de la souveraineté étatique. Les frontières, qu’on dit intangibles pour éviter l’incitation à la guerre de conquête, ne règlent cependant pas tous les problèmes, surtout lorsqu’elles s’appliquent à de nouveaux espaces, qu’elles sont des héritages administratifs sans fondements socioculturels ou que les populations tentent de les outrepasser en des flux migratoires. Ce concept de l’intangibilité des frontières devient particulièrement intéressant à considérer dans le cas du conflit israélo-palestinien moderne, notamment dans la question des solutions à un État ou à deux États.

En 1948, les Nations Unies ont adopté un décret visant la partition du territoire jusqu’alors connu comme la Palestine. Ce nouveau territoire serait composé d’une séparation entre les territoires israéliens et les territoires palestiniens, ainsi que d’un district commun autour de la ville sacrée de Jérusalem. Il est à noter qu’au moment de cette révision des frontières, l’organisation politique palestinienne n’avait pas été consultée à cet effet, laissant donc place à un refus de s’y conformer. Trois enjeux principaux demeurent au centre d’une entente quelconque: la délimitation des frontières, la revendication de Jérusalem et la sécurité nationale. Jusqu’à aujourd’hui, deux solutions ont été proposées pour remédier au conflit.

Dans un premier temps, il y a ceux qui mettent de l’avant celle des deux États. Celle-ci propose une distinction des deux États, Israël et la Palestine, reconnus à l’international comme étant indépendants l’un de l’autre. Cette solution demeure la plus favorable au sein de la communauté internationale, étant considérée comme le juste milieu entre les deux parties. À l’interne toutefois, l’opinion semble divisée, à la fois du côté des Israéliens comme du côté des Palestiniens. Certains craignent que toute autre solution, dont celle de l’État unique, puisse causer à nouveau un conflit entre les deux parties, et ce, en raison du fait qu’ultimement l’une l’emporterait sur l’autre. Du côté des Israéliens, tant en Israël qu’au sein de la diaspora, certains prétendent qu’une solution non-paritaire indiquerait la fin d’une identité juive nationale, la fin du « rêve sioniste ».

Une division en deux États ne serait pas seulement géographique, mais également politique, chaque État étant représenté par sa propre autorité. Pour Israël, il s’agit du gouvernement de M. Benjamin Netanyahu, alors que pour les Palestiniens, il s’agirait du Président M. Mahmoud Abbas. Avec une solution à deux États viendrait la nécessité d’obtenir une reconnaissance de la part de chacune des parties de la légitimité de l’autre. L’objectif des démarches entreprises pour arriver à une entente quelconque est avant tout celui de conserver les intérêts israéliens et palestiniens, de même que celui d’assurer une stabilité et sécurité nationale à long terme pour tous en mettant de l’avant une solution réaliste. La solution des deux États allouerait à Israël et à la Palestine un territoire indépendant sur lequel chacun pourrait exercer de plein gré son pouvoir en tant qu’État souverain. Par ailleurs, une telle division permettrait d’assurer la protection de leurs intérêts respectifs, et laisserait place à un retour au calme au sein des populations.

La solution de l’État unique est explicite. La question toutefois est de savoir s’il s’agira d’un État israélien ou d’un État palestinien. Considérant ceci, certains sont d’avis qu’il pourrait y avoir une troisième option. Au lieu de faire du territoire un État plutôt que l’autre, il pourrait y avoir la possibilité de les unir de manière neutre. Autrement dit, il n’y aurait aucune distinction entre les deux; il s’agirait d’un nouvel État où chacun serait soumis à une même autorité et aurait les mêmes droits. Le cas échéant, le pouvoir étatique serait partagé entre un représentant israélien et un représentant palestinien, dirigeant l’État de manière égale, sans qu’aucun n’ait d’influence sur l’autre. Bien qu’en théorie celle-ci soit envisageable, en pratique il demeure qu’une telle solution causerait une montée de tensions et une instabilité politique au sein des deux populations, quant à la proportionnalité de leur représentation, ainsi qu’en raison des disparités entre chacune. Hormis les implications politiques, la solution d’une unification des deux États aurait également des implications économiques. En tenant compte du statut socioéconomique des constituants de chacune des parties, joindre les deux États hausserait le taux de la population vivant sous le seuil de pauvreté. Conséquemment, cette nouvelle économie nationale serait assujettie à un déficit, ainsi qu’à une potentielle crise sociale. En optant pour une solution de l’État unique, il y aurait la possibilité de mettre fin à l’enjeu territorial, car chacune des parties aurait accès à l’entièreté du territoire, incluant l’accès à la ville de Jérusalem.

Malgré tout, il demeure difficile de discerner laquelle des deux solutions serait la meilleure dans cette situation. D’affirmer, en tant qu’Occidentaux, qu’une solution serait meilleure par opposition à l’autre ferait preuve d’un manque de considération des facteurs sociaux, économiques, politiques et religieux qui régissent quotidiennement les communautés israéliennes et palestiniennes. Il serait d’autant plus difficile de dire qu’aucune de ces solutions jusqu’alors proposées ne pourrait fonctionner, chacune ayant été construite sur la base d’un désir de stabilité sociale et politique. À titre de membres de la communauté internationale, nous nous devons d’intervenir en tant que médiateurs entre les deux parties concernées, et non en tentant de leur imposer une solution quelconque qui pourrait ne pas répondre à leurs besoins. Aujourd’hui, plus de cinquante ans après le début des négociations, l’enjeu n’est plus simplement celui de conserver son territoire, mais plutôt celui d’assurer la continuité de son mode de vie, de sa culture, à travers les générations futures.

Par Sierra Foster,
Étudiante en sciences humaines, Collège Jean-de-Brébeuf

 

Voir aussi, sur Israël, ce texte sur les groupes de pression pro-Israël aux États-Unis et celui-ci, sur la question de la solution à deux États et Donald Trump

 

Bibliographie

AYALON, Ami & autres, “Peace in Israel will come only through a two-state solution”, Newsweek- World, en ligne, 2017, consulté en ligne le 22 octobre 2017, http://www.newsweek.com/peace-israel-will-only-come-through-two-state-solution-571024

BEAUCHAMP, Zack, “What are the ‘two-state solution’ and the ‘one-state solution’”, dans Vox- Everything you need to know about Israel-Palestine, consulté en ligne le 20 octobre 2017, https://www.vox.com/cards/israel-palestine/two-state-one-state

BRICE & autres, “Palestine”, dans Encyclopædia Britannica, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.britannica.com/place/Palestine

CENTRAL INTELLIGENCE AGENCY (CIA), “Israel”, dans The World Factbook, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/is.html

FISHER, Max, “The Two-State Solution: What it is and why it hasn’t happened”, The New York Times, en ligne, 2016, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.nytimes.com/2016/12/29/world/middleeast/israel-palestinians-two-state-solution.html

GENERAL ASSEMBLY, “Resolution 181 (II). Future government of Palestine”, dans Nations Unies, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://unispal.un.org/DPA/DPR/unispal.nsf/0/7F0AF2BD897689B785256C330061D253

ISRAEL MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS, « History: The State of Israel », dans Facts About Israel: History, consulté en ligne le 20 octobre 2017, http://mfa.gov.il/MFA/AboutIsrael/History/Pages/HISTORY-%20The%20State%20of%20Israel.aspx

KI-MOON, Ban, L’ouverture de l’année internationale de la solidarité avec le people palestinien, dans Nations Unies, consulté en ligne le 22 octobre 2017, http://www.un.org/fr/events/palestineyear/

KERSHNER, Isabel, “Elusive Line Defines Lives ins Israel and West Bank”, The New York Times, en ligne, 2011, consulté en ligne le 19 octobre 2017, http://www.nytimes.com/2011/09/07/world/middleeast/07borders.html

KRIEGER, Zvika, “How to Evacuate 100,000 Israelis from the West Bank”, The Atlantic, en ligne, 2012, consulté en ligne le 20 octobre 2017, https://goo.gl/13HJ8w

LIEBERMANN, Oren et autres, “The Israeli-Palestinian Conflict: What you Need to Know”, dans CNN-Politics, consulté en ligne le 19 octobre 2017, http://www.cnn.com/2017/05/03/politics/israel-two-state-explainer/index.html

LIFTON, Robert K., “Time Is Running Out on a Two-State Solution to the Israeli-Palestinian Conflict”, The Huffington Post, en ligne, 2017, consulté en ligne le 23 octobre 2017, https://www.huffingtonpost.com/entry/time-is-running-out-on-a-_1_b_6200492.html

MACDONALD, Neil, “Let’s stop pretending Israel is heading toward a two-state solution”, dans CBC News- Opinion, consulté en ligne le 23 octobre 2017, http://www.cbc.ca/news/opinion/pretend-two-state-solution-1.3919996

NASHASHIBI, Sharif, “Israel-Palestine: The delusion of a two-state solution”, Aljazeera- War and conflict, en ligne, 2016, consulté en ligne le 21 octobre 2017, http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2016/03/israel-palestine-delusion-state-solution-160324132044351.html

NEUBERGER, Binyamin, « Zionism – An Introdution », dans MFAZionism, consulté en ligne le 20 octobre 2017, http://mfa.gov.il/MFA/AboutIsrael/History/Zionism/Pages/Zionism%20-%20An%20Introduction.aspx

OBAMA, Barack, “Remarks by Barack Obama in Press Conference After GCC Summit”, dans The White House Briefing Room, consulté en ligne le 22 octobre 2017, https://obamawhitehouse.archives.gov/the-press-office/2015/05/14/remarks-president-obama-press-conference-after-gcc-summit

RASHID, Kasim, “9 Facts About the Israel-Palestine Conflict On Which We Can All Agree”, dans HuffPost: The World Post, consulté en ligne le 20 octobre 2017, https://www.huffingtonpost.com/qasim-rashid/9-israel-palestine-facts_b_5643077.html

RAVID, Barak, “PA Welcomes Paris Summit Conlcuding Statement, Calls on France to Recognize Palestine”, Haaretz- Live Updates, en ligne, 2017, consulté en ligne le 20 octobre 2017, https://www.haaretz.com/israel-news/LIVE-1.764993?cardid=701486620

[s.a], “A Brief History of the Israeli-Palestinian Conflict”, The New York Times, en ligne, [s.d], consulté en ligne le 18 octobre 2017, http://www.nytimes.com/learning/teachers/studentactivity/20090109gazahistory.pdf

[s.a], “Arab-Israeli Wars”, dans Encyclopædia Britannica, éd. 2005, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.britannica.com/event/Arab-Israeli-wars

[s.a], “France’s Macron calls for new Mideast talks based on two-state solution”, dans France 24- Middle East, consulté en ligne le 19 octobre 2017, http://www.france24.com/en/20170716-france-macron-new-mideast-peace-talks-two-state-solution-netanyahu

[s.a], “Is a Two-State Solution (Israel and Palestine) an Acceptable Solution to the Israeli-Palestinian Conflict?”, dans ProCon.org, consulté en ligne le 24 octobre 2017, https://israelipalestinian.procon.org/view.resource.php?resourceID=006410

[s.a], “Israel: Old Testament Kingdom”, dans Encyclopædia Britannica, éd., 1998, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.britannica.com/topic/Israel-Old-Testament-kingdom

[s.a], “Israeli-Palestinian conflict: Two-state solution not only option, US says”, dans BBC- US & Canada, consulté en ligne le 20 octobre 2017, http://www.bbc.com/news/world-us-canada-38966595

[s.a], “Israel-Palestinian peace: One-state, two-state solutions explained”, USA Today- World, en ligne, 2015, consulté en ligne le 21 octobre 2017, https://www.usatoday.com/story/news/world/2017/02/15/two-state-solution-one-state-solution-israel-palestinians/97949972/

[s.a], “Israel: Pros and cons of two-state solution”, The Week- Middle East, en ligne, 2017, consulté en ligne le 23 octobre 2017, http://www.theweek.co.uk/81658/israel-pros-and-cons-of-two-state-solution

[s.a], « Palestine GDP », dans Trading Economics, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://tradingeconomics.com/palestine/gdp

[s.a], “Six days of war, 50 years of occupation”, The Economist – Special Report, vol. 423, no 9041, 2017, p. 42.

[s.a], “United Nations Resolution 181”, dans Encyclopædia Britannica, éd., 2011, consulté en ligne le 19 octobre 2017, https://www.britannica.com/topic/United-Nations-Resolution-181

[s.a], “Why Israel needs a Palestinian state”, The Economist, vol. 423, no 9041, 2017, p. 11.

SHERWOOD, Harriet, “The two-state solution in the Middle East: all you need to know”, The Guardian, en ligne, 2016, consulté en ligne le 20 octobre 2017, https://www.theguardian.com/us-news/2016/dec/28/the-two-state-solution-in-the-middle-east-all-you-need-to-know

SURKES, Sue, “Two-state solution still the most popular among Israelis and Palestinians”, The Times of Israel, en ligne, 2017, consulté en ligne le 23 octobre 2017, https://www.timesofisrael.com/two-state-solution-still-the-most-popular-option-among-israelis-and-palestinians/

UNITED NATIONS, “In Palestine, UN Chief says two-state solution ‘only way to guarantee peace’”, dans UN News Center, consulté en ligne le 23 octobre 2017, http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=57431#.WgyDDLbMzfY

WILLIAMS, Philip, “What is the reality of the Israeli-Palestinian two-state solution?”, dans ABC-News, consulté en ligne le 21 octobre 2017, http://www.abc.net.au/news/2017-02-16/what-is-the-reality-of-israeli-palestinian-two-state-solution/8275638

ZAHRIYEH, Ehab, “Who owns Jerusalem?”, dans Aljazeera-America, en ligne, 2014, consulté en ligne le 20 octobre 2017, http://america.aljazeera.com/articles/2014/10/30/jerusalem-statusinternationalregime.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *