L’humain au centre du monde avec le WorldPressPhoto

Dimanche dernier,  le World Press Photo (WPP) fermait ses portes aux visiteurs de Montréal après un mois d’exposition. Le WPP est une compétition de photographies professionnelles exposant les photos les plus marquantes de l’année. Sport, scènes de la vie quotidienne, animaux, mais aussi scènes de conflits internationaux. Plus de 45 000 personnes se sont déplacées voir ces époustouflantes images qui ne peuvent que marquer, d’une façon ou d’une autre le visiteur.

Combattants rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) attaquant   un poste de contrôle du gouvernement Par GORAN TOMASEVIC

Combattants rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) attaquant un poste de contrôle du gouvernement Par GORAN TOMASEVIC

Monde68, dont la mission est de replacer les enjeux internationaux dans leur contexte, est allé au WPP. Bien que nous ayons parcouru l’ensemble de l’exposition, nous nous sommes essentiellement concentrés sur les photos traitant de l’actualité internationale. Immigration clandestine, guerre en Syrie, terrorisme international.

Ces clichés ne peuvent que frapper notre conscience, même en tant que chercheurs visant l’objectivité. Nous parlons de conflits, de jeux de pouvoir entre grandes puissances, des stratégies d’annexion, de conquête, de morts, de victimes et de blessés par milliers … mais tous ces grands concepts nous font parfois oublier que les premières personnes à « supporter » le coût de cette rhétorique et de leurs actions découlantes sont les hommes. Et ces photos nous le rappellent brutalement.

Ces « arrêts sur Image » permettent de nous questionner sur la valeur de la vie, soumise aux impératifs de l’État ou de l’idéologie. Bouleversant,  le WPP offre au visiteur un prisme de lecture de l’actualité tout à fait unique en ré-humanisant le fait international. Devant ces clichés vous vous demanderez à quoi pensent ces hommes et ces femmes, quelles pensées se cachent derrière ces regards fatigués, ces lèvres immobiles ou ces cris silencieux. Ces photos ont le mérite, même temporaire, de nous ramener à notre condition première, celle d’être et non d’avoir. Elles captent la vie à un moment précis et figé du temps et nous rappellent que le monde n’est pas qu’histoire de puissance et de statistiques.

Cette exposition devrait être un moment de passage obligé pour toute personne s’intéressant à l’actualité internationale. Cela lui permettra de prendre le recul nécessaire pour mieux affronter les questions internationales en gardant toujours en tête que l’humain est plus qu’une série de chiffres et de concepts. Pour les plus « fragiles », ne vous inquiétez pas. Le WPP vous donnera aussi le sourire et l’espoir à travers de nombreux autres clichés qui mériteront autant le coup d’œil que ceux centrés sur les crises du monde.

Pour y retourner, il faudra être patient. Le WPP reviendra à Montréal en aout/septembre 2015 pour sa 11e édition.

Pour plus d’informations : WorldPressPhoto Montreal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *